Adopter un mindset gagnant

ADOPTER UN BON MINDSET PARTIE 1

Définition et je pose le ciment.

Le Mindset, c’est la dynamique de l’esprit. L’OPTIMISME, le pessimisme, le perfectionnisme, le scepticisme, sont des comportements mentaux parmi d’autres que l’on peut apprivoiser si on trouve le code de déverrouillage de notre cerveau.

Plébiscite par le marketing de réseau, il n’en est pas moins primordial dans de nombreux autres domaines: entrepreneurs, sportifs, parieurs, ….. ou tout simplement ceux qui veulent vivre en harmonie entre la tête, le corps et leur environnement

Tout le monde en a besoin pour avancer dans la vie, ceux qui disent le contraire n’ont juste pas notion de la force de la pensée.

TOUT LE MONDE EN A BESOIN POUR AVANCER DANS LA VIE

Une réflexion me revient souvent: « tu vends du rêve ».C’était vrai lorsque j’étais employé de rayon chez Leclerc car j’ai toujours considéré la vente comme un jeu, une pièce de théâtre. Je me challengeais pour faire de l’upsell (vente additionnelle) dès que possible avec une approche humanisée au maximum. Après tout pourquoi le client vient chez nous chercher ce qu’il peut se faire livrer au même prix voir moins cher avec Amazon? Pour le vendeur. On est le produit !!!C’est aussi vrai aujourd’hui grâce à une communication intelligente qui se veut à l’opposé du racoleur 1.0. Non, le vrai rêve ce n’est pas de mentir mais de donner du plaisir et sortir des sentiers battus. Trop de comportements stéréotypés. Je suis moi, je l’assume, et je donne envie aux gens de venir en savoir plus. Je me vends autant, voir plus que le produit/service.C’est limite gourou vous ne trouvez pas? Et bien soit, je l’accepte. Je vous le dis et je l’assume: on en a tous besoin (du mindset) pour se surpasser. Peut être que vous y êtes déjà sans avoir su mettre un nom à se phénomène qui consiste à se convaincre pour réussir (un peu résumé mais « C’est pas faux » comme dirait notre ami Perceval ^^)

Oui c’est un formatage de l’esprit: on ordonne à notre esprit d’être un gagnant. Pas de place au doute (on ne doute plus, on prend du recul), finies les excuses. On se donne des objectifs précis, journaliers, précis. Des objectifs atteignables à atteindre. On ne cherche pas à se dépasser mais à progresser. On ne pense plus à inatteignable car on l’atteint

« Un formatage de l’esprit »

Vous me lisez toujours? Alors vous êtes sur la bonne voie. Vous n’avez pas peur? Alors vous vous dites déjà:  ca m’intéresse, ou je suis dans cet esprit, ou j’ai envie de voir la finalité, ou… ou vous n’y croyez pas mais je ne vous demande pas de croire, car croire c’est pour les faibles. Jugez plutôt.

Du concret: Oui, car même si ce sont surtout des mots, un état d’esprit, comme partout on va vous raconter n’importe quoi pour vous faire consommer ce dont vous n’avez pas besoin… mais c’est un autre débat.

Du concret je disais. Le mien va l’être.A mon niveau, voici une première clé de la réussite: 90% des gens perdent 90% de leur temps sur internet et 90% des gens échouent dans leur initiatives par manque de conviction. Ils lâchent avant d’atteindre leur but.Maintenant que vous avez compris ce qu’est un mindset

Se fixer des objectifs et des priorités

Alors commencez déjà par accepter que votre organisation est mauvaise. Si elle était bonne, vous ne seriez pas à lire et vous demander où la lecture va vous mener (je suis volontairement trash à la limite du mec désagréable pour le coup ^^)

Oui, on est souvent dans notre zone de confort. Qu’on perde, qu’on gagne, on est dans notre zone de confort, pourquoi changer? … pour OPTIMISER.

La pyramide de maslo ca vous parle, on en reviendra plus tard mais les bases, les fondations sont primordiales.

Quitter sa zone de confort pour avancer

Ceci est ma propre ligne de conduite. Inspirez vous en, la seule vérité est que cela doit nous convenir

FICHE N°1: TABLEAU DES OBJECTIFS DU JOUR

  • 1: OBJECTIF PRINCIPAL

Mon objectif principal est ma priorité principale (je reviendrai sur la notion de priorités)

Mon objectif principal sera une tâche que je ne dois absolument pas remettre à demain. Je ne vais peut être pas commencer par cela mais çà doit être fais sans faute dans la journée. Cela peut être une tache administrative importante, un travail pour un client, une recherche précise. Cela peut être aussi le ménage tout simplement si vous estimez que c’est le plus important à faire, que le reste si ce n’est pas fini, ce sera fait demain.

Mon objectif principal est donc de nature variable. Professionnel, financière, familiale (oui, on a le droit de se donner comme objectif principal de la journée de penser à jouer avec les enfants !!) Tout va de paire avec la recherche de la sérénité financière quand on y pense. Ayant personnellement tout lâché pour travailler en indépendant et vivre de mes passions, je peux me fixer un objectif principal plaisir là où certains bloqués dans leur boulot metro dodo ne pourront pas le faire 😉 … tout se rejoint que vous le vouliez ou non.

  • 2: LES TACHES SECONDAIRES

Les tâches secondaires sont des priorités moindres. Des fois importantes mais où la notion de timing est plus large. Une tâche secondaire non faite pourrait donc devenir un objectif principal à force de le repousser.

Mes tâches secondaires, je ne les fait pas forcément!  Je me les note évidemment (je fais mon memo sur tableau veleda accroché au mur le soir pour le lendemain ^^) mais je ne me met pas d’impératif de les faire. Comme dit au dessus on ne cherche pas à se surpasser (surpasser… surchauffe, surrégime…. on arrive vite à saturer et avoir l’effet inverse) mais à ACCOMPLIR SES OBJECTIFS.

Généralement je me fixe 1 OBJECTIF PRINCIPAL et 3/4 TACHES SECONDAIRES JOURNALIERES.

Les taches sont plus des penses bête qu’autre chose. Penser bien faire des machines si le linge s’accumule, penser faire des choses précises en fait que je risque d’oublier. Une relecture de documents, un envoi de colis, une veille informatique sur de nouvelles sources, etc….

Dans les tâches secondaires il y a 2 taches que je me renote tous les jours car récurrents. 1 heure de formation, 1 heure de rangement. Je ne les inclus pas dans mon agenda car ce sont des créneaux que je vais prendre à des temps variés, souvent quand je sens que je suis moins efficace, ou tout simplement lorsque j’ai envie de faire une pause. Une pause optimisée en somme…

C’est différent de mon planning journalier, vous l’avez compris. Mon planning de travail correspond à des impératifs de travail alors que mes priorités correspondent à ma volonté d’avancer sur des points précis pour ne pas toujours reporter ce qui m’emmerde 🙂

On s’éloigne du mindset ??? Pas temps que ca, au contraire.

Si pour vous, tout ce que j’ai dit vous semble évident, c’est que vous venez de faire le premier pas dans le mindset positif, gagnant, tout ce que vous voulez …. en un mot : le mindset du winner !!!!

Rendez vous sur la partie 2

Partie 2:

PARTIE 2: Un état d’esprit qui nous donne les moyens de réussir:

Au départ je vous ai expliqué que le mindset c’est un état d’esprit. Un état d’esprit qui va nous pousser à atteindre nos objectifs. La première couche de ciment est mise, on a mis les fondations en se mettant des objectifs journaliers.

Maintenant, je vais vous montrer en quoi penser positif et penser à la réussite change tout.

La pensée positive change tout.

Un sportif à l’abord d’une compétition va se conditionner pour être le meilleur et tout donner. Il ne donne pas sans réfléchir. Le perchiste va regarder la vitesse du vent, se trouver des marques de référence, compter ses pas, il va même parfois volontairement prendre le risque d’échouer sur une barre facile pour répéter le geste qu’il reproduira au moment clé pour gagner la compétition.

Ils se conditionnent, ils conditionnent leurs pensées. Ils anticipent les difficultés à venir, à surmonter. Ils mettent en place une stratégie !

Je vais vous faire la même chose avec l’entrepreneur: la plupart des gens qui échouent n’y arrivent pas car oui, ils ont un discours « je veux gagner de l’argent, liberté financière etc » mais derrière ce discours de façade ce sont des échecs à répétitions plus souvent primés à pole emploi et au rsa qu’aux oscars. Au final ils ont beau parler, l’esprit ne suis pas, ils procastinent.

C’est le soucis principal auquel se heurtent les entreprises de marketing relationnel, marketing direct. VDI et MLM pour ne citer que ces dénominations. Non ce ne sont pas pour la plupart des arnaques, non ce n’est pas du vent et on peut très bien gagner sa vie, mais oui, désolé de fâcher certains mais à tenir un discours digne des copier coller de la préhistoire et ne pas assumer leur rôle de coachs, de parrains formateur et passionnés, beaucoup se plantent à l’arrivée.

LA PROCRASTINATION est l’adage des gros faignants et malheureusement de beaucoup de personnes volontaires qui, mal encadrées, n’ont et n’auront pas les clés pour changer leur état d’esprit (que je préfère aux clés de la réussite trop putaclic)

Je vous invite de ce pas à vous faire une 2eme fiche après celle des objectifs du jour.

FICHE N°2: FEED DE LA JOURNEE

Chaque soir, prenez vous une note sur 3 choses:

  • ce qui s’est bien passé
  • ce qui s’est mal passé
  • ce que je dois améliorer

Ceux qui veulent vraiment progresser je vous conseille de le faire vraiment pour vous, de manière générale. Ce sont des habitudes à prendre.

Quand j’ai commencé il y a 5 ans les réseaux, je me débrouillais correctement mais je perdais tellement de temps que je ne profitais pas vraiment de la vie, alors que maintenant je me donne les moyens de faire exactement ce que je veux quand je veux ou presque.

Ce qui s’est bien passé: au travail, dans mes investissements, dans un appel pro etc… en fait vous pouvez reproduire cela plusieurs fois pour chaque chose qui compte pour vous.

Par exemple, à titre perso toujours car le concret ça parle :

1 fiche avec le bon/pasbon/améliorer sur les possibles appels/visio pro pour les entreprises où je suis ambassadeur par exemple. je vois ce qui est bien, les possible erreur dans ma communication, etc…  Une fiche sur mes appels va pouvoir m’aider à restructurer régulièrement mon discours, l’optimiser.

Tour ce qu’on fait a pour but d’OPTIMISER 🙂

je vais donc faire une fiche sur ma gestion du temps, une autre sur chaque projet que j’ai pu travailler dans la journée et une concernant mes travaux pour les clients.

Ces fiches journalières, a chaud permettent d’éviter de reproduire les mêmes erreurs sur le long terme.

Oui, c’est tout con, oui, je ne vous apprend rien, mais qui le fait? Je me doute même que beaucoup ne le feront pas ensuite mais vous ne pourrez pas me reprocher de vous l’avoir dit.

Se remettre en cause perpétuellement, prendre du recul, tout cela permet d’éviter de travailler dans le vide. Ce que je dis aujourdhui ne sera peut etre pas ma vérité de demain, mais sur le moment oui, cela m’a aidé, cela fait de moi une personne bien plus accomplie dorénavant et qui veut transmettre ce mindset. Ce n’est pas un hasard si je me retrouve à vous écrire ces mots aujourd’hui.

J’AI CREEE LES CONDITIONS QUI FONT QUE JE SUIS LA AUJOURD’HUI.

Aujourd’hui j’écris les lignes de mon demain. Donner pour recevoir, partager, influencer sur l’esprit d’entreprendre… Non je ne serai jamais un millionnaire, ou autre qui ont cartonné, mais à mon niveau je peux toucher et influer sur certains parcours j’en suis convaincu. Plus que des mots c’est une mentalité quotidienne. Une ressource inexploitée par trop de gens et bien souvent ceux qui la trouvent d’eux même sont ceux qui ne sont pas dans une zone de confort.

Les réussites d’africains partis de rien et qui sont le futur du continent, la réussite des gosses défavorisés des quartiers… personne ou peu en parlent mais ils ne sont pas différents de nous… à une différence prêt: quand on a peu de moyens mais des idées et qu’on a rien à perdre, on ne peut qu’adhérer à ce mindset et en faire notre force numéro 1.

Si tu n’es toujours pas convaincu, essaye de te convaincre à ces principes la:

  • Je dois accepter l’échec, tout ce qui m’arrive. On en a tous forcément, à chaque fois il y a du POSITIF à en retirer, cela peut même est un declic, un levier. Pour cela le mindset est primordial car il nous aide à avancer quand cela ne va pas.
  • Je dois me forcer à accepter qu’on peut gagner sa vie sur internet, qu’on peut gagner de l’argent sur le long terme en pariant, en tradant, ou toute autre activité qui nécessite une mise de départ. D’autres le font, pourquoi pas vous? Car ils ont ce putain de mindset de tueur !!! Attention, je ne dis pas qu’il ne faut pas travailler pour réussir, même un mindset ca se travaille 😉
  • Je dois me forcer à atteindre des objectifs que je ne pensais pas réalisables. Je ne me surpasse pas, je dépasse ma zone de confort pour en recréer une plus grande, plus vaste !

( a titre perso par exemple je me suis fixé des objectifs de gains net mensuels croissants sur ma nouvelle activité de social manager qui sont de doubler mes revenus sur les 12 prochains mois avec un taux horaire et des forfaits évolutifs. A coté j’ai quelques activités légales de formation ou autre qui ont aussi leur propres objectifs de retour sur investissements et croissance, pour tripler mes revenus en 1 an. Je ne dis pas que je vais le faire, mais j’ai laché mon cdi il y a peu pour justement me donner les moyens d’atteindre mes objectifs. Ce qui est loin d’être contradictoire, je met en pratique ce que je vous dis en quittant un emploi salarié (sécurité = zone de confort) pour gagner plus en repartant de 0. Nous avons 0 limite, tu as 0 limite. La seule limite et le seul ennemi à part nous même c’est le temps, et je vous ferai une formation dédié à l’optimisation du temps d’ici peu avec des outils gratuits qui changent la vie 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *